Historique des Rues de Paris.
Histoire de Paris France

Back to Summary

Rue de Rivoli, Paris - PARISIA presents History of Paris France, Historical Paris France.

Rue de Rivoli


The rue du Chat qui Pêche, Paris - PARISIA presents History of Paris France, Historical Paris France.

Rue du Chat qui pêche

Les rues de Paris étaient au nombre de 853 sous Louis XIV. De nos jours on en dénombre plus de 5400 !

Les rues étaient très étroites, souvent sales et recouvertes de boue. C’est Philippe Auguste qui décide d’un premier pavage des rues. Il fut entrepris d’abord pour les voies les plus denses : Saint-Jacques, Saint-Martin, Saint-Antoine et Saint-Honoré ainsi qu’au Petit Pont et au Pont au Change.

Les rues étaient autrefois sombres et boueuses avec un seul caniveau en leur milieu. Les trottoirs n’existaient pas ; de simples bornes protégeaient les piétons de la circulation. Ce n’est que sous Napoléon 1er, en 1805, que le caniveau central sera supprimé et que les trottoirs remplaceront les bornes.

Avant 1728 les rues étaient parlantes et puisque la majorité des gens ne savaient pas lire, elles étaient érigées d’enseignes. Le nom des rues n’était pas affiché (les premières plaques furent apposées en 1728). Elles ne portaient pas non plus de numéros. Ce n’est qu’en 1806 que les maisons seront numérotées.

  • L’éclairage : au début les rues étaient éclairées par des lanternes à bougies, par des réverbères et en 1829 eurent lieu les premiers éclairages dans une voie publique.

  • La circulation : Pendant des siècles le chariot, le mulet ou le cheval, sans parler de la marche à pied, furent les seuls moyens de locomotion. Au 19è siècle les omnibus apparurent comme premiers transports en commun populaires. Le métro fit son apparition en 1900. Au XXè siècle arrivèrent les premières automobiles.

  • L’eau : c’est l’eau de la Seine qui fut la première eau utilisée à Paris. L’empereur Julien (331-363), pour répondre aux besoins en eau des habitants, fit construire un aqueduc qui allait de la vallée de la Bièvre jusqu’à Arcueil.

Les puits de la rive gauche furent utilisés au Moyen Age.

Sous Philippe Auguste ce sont les eaux du Pré Saint Gervais et celles de Belleville qui, amenées par un aqueduc, alimentaient les fontaines.

Sous Henri IV la distribution d’eau fut complétée par l’utilisation de l’eau de la Seine à l’aide d’une pompe dite de la « Samaritaine » installée sur le Pont-Neuf. L’approvisionnement en eau potable et l’évacuation des eaux usées furent réglés en mettant au point l’infrastructure des égouts et l’aménagement de champs d’épandage. L’eau étant ainsi acheminée des sources souterraines elle fut stockée dans des réservoirs spécialement conçus à cet effet.

  • La rue de Vaugirard est la rue la plus longue de la capitale avec 4360 mètres.

  • La rue la plus courte est la rue des Degrés avec 5,75 mètres.

  • L’Avenue Foch affiche une largeur de 120 mètres.

  • La rue du Chat qui Pêche reste la plus étroite avec une largeur comprise entre 2,50 mètres et 7 mètres !



Back to Summary